Ultimate magazine theme for WordPress.

Soudan : les rivalités entre deux généraux font sombrer le pays

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Soudan : les rivalités entre deux généraux font sombrer le pays

 

Par Olivier KOUDJO

 

Depuis le coup d’État qui a chassé du pays Omar El Béchir, le Soudan n’est plus stable. Deux généraux s’accusent mutuellement et se battent pour le contrôle du palais présidentiel.

Ainsi depuis la semaine dernière, les habitants de Khartoum sont restés cloîtrés chez eux et disent ne jamais avoir vu de tels combats dans les rues de la capitale soudanaise.

Les paramilitaires des Forces de soutien rapide assurent avoir pris le contrôle du palais présidentiel et de l’aéroport. Leur chef, le général Hemedti appelle la population à ne se soulever contre l’armée et promet de ne pas s’arrêter avant de s’être emparé de toutes les bases militaires.

De son côté, le chef de l’armée le général Abdel Fattah al-Burhane appelle la population à rester chez elle et poursuit des frappes aériennes contre les bases des FDS.

De Moscou à Washington, en passant par l’ONU ou la Ligue arabes, les appels au cessez-le-feu se multiplient. Mais pour l’instant, ils sont sans effet.

Selon les derniers bilans, plusieurs dizaines de personnes ont été tuées dans ces combats qui menacent de déstabiliser la région.

L’émissaire de l’ONU pour le Soudan annonce par ailleurs que trois humanitaires du Programme alimentaire mondial (PAM) ont été tués dans les combats.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.